RMC
INFO RMC

Humidité, chauffage défaillant, surpopulation: RMC a visité la prison de Fresnes

Surpeuplée, la prison de Fresnes dans le Val-de-Marne est également vétuste. Le chauffage est parfois à l'arrêt et les locaux sont humides, souvent même inondés. Les plans de rénovation tardent et sont estimés à plusieurs centaines de millions d'euros.

Le nombre de prisonniers en France atteint un nouveau record. 72.809 détenus étaient incarcérés au 1er novembre en France, du jamais vu. Et avec près de 2.000 détenus, le centre pénitentiaire de Fresnes connaît un taux d’occupation de 150%. Le deuxième plus gros établissement de France après Fleury-Mérogis est aussi une des prisons les plus vétustes d’île de France

RMC a pu la visiter, en même temps qu’une délégation du Rassemblement national. Mais la seule cellule observée est celle d'un "privilégié". Un détenu responsable d'étage qui dispose de 10m² pour lui tout seul avec un lit superposé, un évier et un sanitaire.

"C'est surpeuplé"

Avec près de 2.000 détenus pour 1.330 places seulement, l'encellulement individuel est loin d'être la norme à Fresnes, admet le directeur Jimmy Delliste: "C'est surpeuplé. Quand on a plus de personnes détenues que de cellules, c'est compliqué", concède-t-il.

Ce n'est pas le seul problème car au quartier disciplinaire, le chauffage est à l'arrêt: "Ils sont en train de travailler dessus, c'est pour ça qu'il ne fait pas très chaud mais ça va repartir en milieu d'après-midi", promet Jimmy Delliste.

La rénovation de la prison évaluée à 300 millions d'euros

La visite se poursuit à l'extérieur. En 2018, la justice a ordonné le réaménagement des cours de promenade, trop exiguës. Quatre ans plus tard, le chantier est toujours en cours. Direction les parloirs, au sous-sol, régulièrement inondés. Il se dégage une forte odeur d’humidité et les murs sont couverts de moisissure.

"C'est semi-enterré. Demain, si on rénove Fresnes, les parloirs ne seront plus ici en sous-sol, ils seront ailleurs", explique Jimmy Delliste. Un petit espace improvisé avec trois chaises est destiné aux familles. Face à ces conditions, certains prisonniers préfèrent renoncer à voir leurs proches.

Éric Dupond-Moretti doit présenter en janvier prochain son "plan d’action" issu des États généraux de la justice. La prison de Fresnes devrait être rénovée dans les années à venir. Un chantier titanesque, évalué à 300 millions d'euros, qui n'est toujours pas programmé.

Marion Dubreuil