RMC
Exclusivité

Eric Zemmour: "Ce qu'Emmanuel Macron a fait à gauche, je vais le faire à droite"

Invité des "Grandes Gueules" ce lundi sur RMC et RMC Story, le candidat d'extrême-droite Eric Zemmour a assuré qu'il serait au second tour de la présidentielle, malgré les mauvais sondages qui le placent en quatrième position pour l'instant.

Malmené dans les sondages, le candidat d'extrême-droite Eric Zemmour croit pourtant encore en ses chances. Et s'il était amené à accéder au second tour, il l'assure, cela permettrait de rabattre les cartes en politique. "Si j'accède au second tour, ce sera un grand événement. Cela signifiera la fin du système partisan bloqué, que LR et RN arrêtent de bloquer le jeu politique", a-t-il lancé ce lundi sur le plateau des "Grandes Gueules", sur RMC et RMC Story.

"Je serai au second tour, je suis le candidat qui suscite le plus d'enthousiasme. On ne sait pas quelle sera l'abstention. J'ai discuté avec beaucoup de sondeurs, tous sont perdus ", a-t-il assuré très serein.

Et Eric Zemmour rêve d'un destin à la Emmanuel Macron, élu président de la République en 2017 juste après avoir créé son parti, en prenant le dessus à gauche notamment. Sa victoire à l'élection avait acté le début du déclin du Parti socialiste.

Eric Zemmour promet de "continuer" après la présidentielle

"Ce qu'Emmanuel Macron a fait à gauche, je vais le faire à droite. Les vieilles boutiques vont se rendre compte qu'elles sont inutiles. Si les Français veulent se débarrasser de ces vieilles boutiques, qui encombrent le paysage politique et qui sont l'une des causes de l'abstention massive, il faut voter pour moi", a lancé Eric Zemmour.

Un échec à la présidentielle n'entraînera néanmoins pas la fin de sa carrière politique, prévient Eric Zemmour, promettant que son parti sera aux élections législatives: "Je mène un combat. Je l’ai mené par mes articles, mes livres. Je faisais déjà de la politique. Je vais continuer à l’endroit où je suis. J’ai désormais une responsabilité énorme. J’ai des millions de gens qui vont voter pour moi le 10 avril. On ne revient pas en arrière. J’ai 120.000 adhérents. Je serai au second tour et je serai aux législatives", a-t-il rappelé sur RMC.

Selon un sondage Ipsos-Sopra Steria pour Le Parisien paru vendredi, Eric Zemmour était quatrième crédité de 11% des intentions de vote, derrière Jean-Luc Mélenchon (13%), Marine Le Pen (16,5%), et Emmanuel Macron le président sortant auréolé de 30,5% des intentions de vote.

G.D.