RMC

Mélenchon: un virage vers le PS et EELV pour la présidentielle ?

La France insoumise aimerait capitaliser sur les victoires écologistes aux municipales avec la présidentielle 2022 en ligne de mire.

Dans son discours de rentrée politique ce dimanche, Jean-Luc Mélenchon a pris le train de l'écologie. À cette occasion, le leader de la France insoumise a évoqué le réchauffement climatique, comme un message aux écologistes, revigorés par leurs nombreuses victoires aux municipales. Dans le viseur, l'élection présidentielle de 2022 où le député des Bouches-du-Rhône veut peser.

Si une victoire serait selon la gauche et les écologistes, à portée de main en cas de rassemblement, Jean-Luc Mélechon candidat malheureux à deux reprises, pourrait bien être tenté d'y retourner. Et pour Adrien Quatennens l'un de ses plus fidèles lieutenants, Jean-Luc Mélenchon est tout simplement aujourd'hui le meilleur candidat de la gauche pour 2022. Une déclaration, il y a quelques jours, qui n'est pas passée inaperçue en cette rentrée politique où la gauche travaille au rassemblement.

Car il faut capitaliser sur les victoires des écologistes aux municipales pour prouver que rassemblée, la gauche est une alternative crédible au duel entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen qui se profile.

Mélenchon prendra sa décision en octobre concernant la présidentielle

Mais voilà, Jean-Luc Mélenchon qui a longtemps cru qu'il était cette alternative, ne l'entend pas tout à fait de cette oreille. Certains de ses proches ont testé récemment auprès du leader de la France Insoumise les noms d'Anne Hidalgo la maire de Paris, de Delphine Batho la présidente de Génération écologie ou encore celui du maire de Grenoble. Invité des universités d'été des Insoumis, Eric Piolle a proposé une première alliance avec Jean-Luc Mélenchon en vue des prochaines régionales dernière échéance électorale avant la présidentielle.

Une stratégie que le principal intéressé n'a pas éludé sans préciser sa stratégie: "J'ai lu dans la presse que j'allais déclarer aujourd'hui ma candidature ? Mais pourquoi ferais-je ça, vous me présentez comme un candidat tous les jours depuis 2012", a lancé Jean-Luc Mélenchon dans son discours à l'université d'été de La France Insoumise ce dimanche.

"Ce n'est pas une collection de sigle que l'on doit faire, c'est un projet. Ça tombe bien on en a un. Nous avons rassemblés des millions de gens. Mais ça ne sert à rien de construire des majorités en contre. On ne peut pas pas aller d'une élection à l'autre la peur au ventre, en se disant 'on va voter ainsi pour que bidule ne soit pas élu(sic)'. Nous avons besoin de rassembler une majorité d'adhésion. Pas entre nous, les grands chefs à plume mais du peuple lui-même qui doit faire des changements (...) Je prendra ma décision en octobre", a-t-il prévenu.
Jérémy Trottin (avec Guillaume Dussourt)