RMC

Présidentielle: la plus forte abstention au second tour depuis 1969

Selon l'estimation Elabe pour BFMTV/RMC/L'Express avec SFR, l'abstention atteint 28,5% au second tour de l'élection présidentielle ce dimanche. C'est le niveau le plus élevé depuis le record de 1969 (31,3%).

Dans quelles proportions les électeurs allaient-ils bouder les urnes ? C’était la principale source d’interrogation et l’un des enjeux fondamentaux de ce second tour pour les candidats finalistes. Bien qu’il ait été réélu face à Marine Le Pen, battue comme en 2017, le président sortant Emmanuel Macron n’est pas parvenu à infléchir la courbe des abstentionnistes, et à enrayer cette défiance toujours plus importante que les électeurs nourrissent vis-à-vis du personnel politique et des partis.

Repartie à la hausse en 2012 (20,5%) et en 2017 (22,2%), l’abstention s’amplifie de façon encore plus nette lors du second tour en 2022 pour atteindre 28,5% selon l'estimation Elabe pour BFMTV/RMC/L'Express avec SFR.

>>> Élection présidentielle 2022: toutes les infos EN DIRECT

La remobilisation électorale n'a pas eu lieu

Surtout, ce chiffre d'abstention serait le deuxième plus élevé au second tour de l'élection présidentielle après le record de 1969, lorsque 31,1% des Français appelés à aller voter ne s’étaient pas rendus aux urnes lors de la victoire de Georges Pompidou face à Alain Poher. C'est seulement la 3e fois, après 1969 et 2017, que l'abstention augmente entre deux tours de présidentielle, alors que la règle était plutôt jusque-là à la remobilisation électorale pour le tour décisif.

Comme en 2017, plusieurs millions de Français ont donc refusé de départager Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Il faudra également surveiller de près les bulletins blancs et nuls, qui avaient alors atteint un record: plus de 3 millions de bulletins blancs et un million de bulletins nuls du second tour de 2017.

QM