RMC

Présidentielle: Marine Le Pen a déjà prévu deux meetings d'entre-deux-tours

La candidate du Rassemblement national a déjà prévu deux meetings d'entre-deux-tours, anticipant déjà sa présence au second round de la présidentielle.

Marine Le Pen s'y voit déjà. La candidate du Rassemblement national, annoncée par les sondages au deuxième tour en compagnie d'Emmanuel Macron, est persuadée de passer. Preuve en est, la députée a déjà prévu deux meetings entre les deux tours, selon nos informations.

Celui-ci doit avoir lieu le jeudi 14 avril, un peu plus d'une semaine avant le second tour donc et doit se tenir à Avignon, dans le Vaucluse. L'objectif est de ne pas aller dans un fief du Rassemblement national, mais de rester dans un département où le RN réalise de bons scores.

Un second meeting est prévu, à Arras, le jeudi 21 avril. C'est à Arras qu'Emmanuel Macron avait lui aussi tenu un meeting dans l'entre-deux-tours en 2017, juste après la séquence Whirlpool.

"C'est dans la continuité de la campagne de Marine Le Pen d'aller dans des villes de taille moyenne", confie à RMC un cadre du RN. Il s'agit en effet de continuer à rencontrer les Français, dans cette France périphérique. Objectif: "Toucher des gens pour qui la politique est éloignée", poursuit ce cadre. "Plutôt que de faire des réunions de convertis, il faut toucher de nouvelles personnes". Il ajoute: "On entendra parler de Marine Le Pen dans Avignon pendant plusieurs jours".

Preuve que la campagne du second tour est bien enclenchée, la nouvelle affiche et le nouveau slogan sont en préparation. Les équipes de la candidate RN étudient actuellement trois affiches, accompagnées de trois slogans. Marine Le Pen devrait faire son choix parmi ces ébauches en fin de semaine. Comme au premier tour, il ne devrait pas y avoir le logo du RN sur l'affiche, mais le slogan fera passer le message de "rassemblement".

Selon un dernier sondage, la candidate d'extrême-droite était créditée de 23% des voix au premier tour, juste derrière Emmanuel Macron (28%), et Jean-Luc Mélenchon (15,5%). Au second tour, elle s'inclinerait devant le président candidat avec 47% des voix.

Hélène Terzian (avec G.D. et M.M.)