RMC

Inflation et sobriété: de plus en plus de maires annulent leur cérémonie de vœux

Dans un contexte d'inflation et de crise énergétique, la chasse aux économies est lancée. De nombreuses communes françaises ont ainsi décidé d'annuler la traditionnelle cérémonie de voeux de début d'année.

La sobriété doit être appliquée par tous: particuliers, entreprises et collectivités. Ces dernières prennent leur part et ont décidé, pour certaines, d'annuler certains événements. C'est le cas pour les traditionnelles cérémonies de voeux de début d'année, où les mairies invitent les habitants à partager un moment de convivialité.

D'après RTL, parmi les 30 plus grandes villes de France, une sur quatre a décidé d'annuler ses vœux en 2023. C'est le cas, par exemple, à Saint-Étienne, Limoges, Bayonne ou encore Nanterre.

"De l'ordre du symbole"

Cette suppression était une évidence à Libourne. "Les vœux m’apparaissaient comme une dépense qui pouvait être économisée, c’est de l’ordre de huit mille euros, mais on est dans l’ordre du symbole. C'est huit mille euros d’économie au moment où tout le monde doit faire des efforts", nous explique le maire, Philippe Buisson.

Des habitants compréhensifs

En revanche, les illuminations de Noël ont été maintenues, tout comme à Nogent-sur-Oise. Dans cette commune de 20.000 habitants, les administrés approuvent cette chasse aux économies, selon Didier Caron, 3e adjoint au maire.

"Ils comprennent le fait que, nous, collectivités puissions prendre des mesures pour réduire ces coûts. On n’a pas eu de ressenti négatifs par rapport à toutes ces mesures qu’on a prises depuis quelques semaines", affirme-t-il.

Ces décisions sont donc perçues comme normales dans un contexte difficile de hausse des prix, notamment des coûts de l'énergie dans les municipalités.

AB avec Jean-Wilfrid Forquès