RMC

Grève aux urgences du CHU de Toulouse: "Ce n’est que comme ça qu’on obtient du personnel"

Le service d'urgences sera fermé à partir de ce lundi soir au CHU de Toulouse, à la suite d'une grève des soignants. Seules les urgences vitales seront prises en charge, a annoncé l'hôpital.

Les soignants des urgences de l’hôpital Purpan de Toulouse seront en grève à partir de ce lundi soir. Le service d’urgences sera ouvert aux seules "urgences vitales", a annoncé l’hôpital. "En raison d'une grève massive coordonnée au sein des urgences, le CHU de Toulouse adapte l'activité des urgences et de ses services médicaux et chirurgicaux pour assurer sa mission de santé publique et la sécurité des patients", selon un communiqué publié sur le compte Twitter et la page Facebook de l'hôpital.

Un préavis de grève qui interroge forcément, alors que depuis des semaines, on sait que les services d’urgences débordent, notamment à cause du manque de personnel. Mais pour Julien Terrié, représentant CGT du CHU, c’est la seule solution pour les soignants pour se faire entendre.

"En 2019, on avait déjà fait grève et il a fallu pour qu’on soit entendu que les agents décident de fermer le service. Et au bout de trois journées, on a obtenu 22 embauches supplémentaires qui nous ont permis de passer la crise Covid. Donc, en fait, c’est terrible, c’est toujours un déchirement de faire ça pour les agents, mais ce n’est que comme ça qu’on obtient du personnel. Les directions ne comprennent que ça et c’est dramatique. On a un protocole de fin de conflit qui est rédigé. On l’a soumis à la direction et ils n’ont qu’à le signer pour avoir une ambulance en plus la nuit sur Toulouse, ce qui n’est pas scandaleux, trois binômes présents en permanence dans tous les services. C’est pour que ça fonctionne normalement et éviter d’avoir 25 patients en même temps. Ça fait un mois qu’on discute avec les directions pour obtenir des choses parce que ça ne va pas", détaille-t-il dans "Estelle Midi", sur RMC.

Le plan blanc déclenché

La journée de grève de lundi, organisée notamment par la CGT, syndicat majoritaire, intervient moins d'une semaine après une forte mobilisation des syndicats et collectifs hospitaliers dans toute la France, pour réclamer des hausses de salaire et d'effectifs.

Le CHU de Toulouse a invité les patients ne nécessitant pas une prise en charge "urgente" par le SAMU à contacter les établissements de santé privés, leur médecin traitant, ou la maison médicale de garde la plus proche, à partir de lundi 18 heures. La direction de Purpan a par ailleurs annoncé l'activation du plan blanc "pour répondre à l'obligation de service public hospitalier et assurer la sécurité des soins aux personnes malades".

Guillaume Descours