RMC

Limitations de vitesse: l'appel de Pierre Chasseray à Emmanuel Macron sur les 80 km/h

Invité de "Charles Matin" ce vendredi sur RMC, Pierre Chasseray, délégué général de "40 millions d'automobilistes" a appelé Emmanuel Macron à clarifier la réglementation sur les 80-90 km/h sur le réseau secondaire et déconseille l'utilisation du limiteur de vitesse.

C'est l'heure du retour pour les derniers aoûtiens. Gros week-end en perspective sur les routes, où les voyants sont au rouge selon Bison Futé. Pour Pierre Chasseray, délégué général de "40 millions d'automobilistes", et invité de "Charles Matin" ce vendredi sur RMC, c'est le week-end de tous les dangers, pour les amendes notamment. "En France, on est le catalogue mondial des radars", explique-t-il.

"Ça nous arrive à tous d’être quelques km/h au-dessus. La sanction est relativement forte. Ça fait mal sur le trajet de retour des vacances. C’est le meilleur moyen de grever son budget de la rentrée. Le radar, ce n’est pas l’ami de l’automobiliste", rappelle Pierre Chasseray.

"Une règle absurde"

Face à ces limitations de vitesse, le délégué général de 40 millions d'automobilistes adresse une demande au président de la République: revoir la règle sur les limitations de vitesse, flucutantes entre les départements sur le réseau secondaire.

"Si Emmanuel Macron est matinal et nous écoute ce matin, revenez sur cette règle absurde du 80-90 km/h. Quand on change de département, on n’y comprend plus rien", lance-t-il sur RMC.

Pour respecter les limitations, est-ce que le limiteur de vitesse est un bon plan? A cette question, Pierre Chasseray répond par la négative: "Sur les routes secondaires, les limitations de vitesse fluctuent toujours et c’est le meilleur moyen de s’endormir. Sur autoroute, l’effet pervers, c’est ceux qui le calent à 130 (km/h) et se mettent sur la voie du milieu: ce sont les centristes de la route. Sur la voie du milieu, on n’a pas le droit d’être là et cela force certains à se mettre en infraction, en dépassant par la droite, parce que vous êtes sur la voie du milieu."

>>> Retrouvez tous les podcasts de Charles Matin sur le site et l'appli RMC

"Sanctionnons les chauffards, pas les chauffeurs"

Qui dit excès de vitesse, dit retrait de points. Gérald Darmanin avait, au début de l'été, émis l'idée d'en finir avec ces retraits de points pour les petits excès de vitesse. Une proposition qui semble oubliée désormais. Taquin, Pierre Chasseray avoir avoir "fait une grave erreur": "Prendre trois semaines de vacances. Mais ne vous inquiétez pas, je suis de retour, je vais aller chercher cette mesure".

"J’imagine mal Gérald Darmanin envoyer dans les médias cette rumeur et la laisser s’effondrer alors qu’il y a une vraie attente des automobilistes. Quelqu’un qui perd son permis en France, c’est dramatique parce que c’est quelqu’un qui va rouler sans permis, sans assurance et c’est un danger pour la société. Sanctionnons les chauffards, pas les chauffeurs", conclut-il.

Le dernier conseil avant de prendre la route du retour des vacances est simple: "Il faut décaler son départ à un horaire où ça roule un petit peu mieux, ça évite les températures trop fortes, ça permet aux enfants de dormir un peu dans la voiture."

"Demain (samedi), beaucoup de Français rendent les clés de la location. Le petit tips est de laisser la clé dans la boite aux lettre de l’agence. Le dernier jour des vacances, qu’on parte à 8h, 10h ou 12h, ça ne change pas grand-chose", avoue Pierre Chasseray.
https://twitter.com/mmartinezrmc Maxime Martinez Journaliste RMC