RMC

Vendredi noir dans les aéroports français: 1.000 vols annulés, et un nouveau préavis de grève

Un millier de vols sont annulés ce vendredi en France en raison d'une grève des contrôleurs aériens pour une augmentation de salaires avec l'inflation et plus de recrutements. Un mouvement qui ne passe pas pour la fédération européenne de voyageurs qui dénonce une instrumentalisation des clients.

Journée de galère dans les aéroports français. Au moins un millier de vols sont annulés en France en raison d'une grève des contrôleurs aériens. Des milliers de voyageurs ont vu leur vol supprimé et s'ils sont maintenus, les retards risquent de s'enchaîner. De plus, si la grève est uniquement française, les répercussions sont européennes car, par ricochet, il sera plus difficile de survoler l'espace aérien français.

Cette grève se déroule à l'appel du Syndicat national des contrôleurs du trafic aérien. Leurs revendications: des augmentations de salaires indexées sur l'inflation et plus de recrutements, en métropole comme en outre-mer. Ils s'alarment notamment du départ à la retraite prévu d'un tiers des ingénieurs du contrôle de la navigation aérienne entre 2029 et 2035.

Si un service minimum est assuré, la DGAC (direction générale de l'aviation civile) a pris les devants en demandant mardi aux compagnies aériennes d'annuler 50% de leurs vols. En début de journée, plusieurs aéroports comme ceux de Montpellier, la Rochelle, Rennes ou Melun étaient fermés.

"Les clients sont instrumentalisés"

Ce mouvement social ne passe pas chez certains acteurs du monde aérien. Ryanair dénonce une grève "injustifiée" qui la contraint à annuler 420 vols, soit 80.000 voyageurs cloués au sol, qui devaient survoler la France sans forcément s'y poser. Pour la fédération européenne des voyageurs, "dans certaines périodes et normalement le week-end, il doit y avoir un service minimum (efficace) qu'on puisse véhiculer les gens":

"Les contrôleurs aériens ne sont pas les plus à plaindre. Ce sont des gens déjà bien traités et les usagers vont se retrouver planter. C'est peut-être le but recherché par les grévistes mais les clients doivent être traités avec les égards auquel il a droit. Il est absolument anormal qu'il soit dans un conflit qui lui échappe totalement" estime Michel Quidort, son président.

Nouveau préavis du 28 au 30 septembre

De son côté, la compagnie Air France va assurer 90% de ses vols long-courriers et 45% de se vols courts et moyen-courriers et "recommande fortement à ses clients de reporter leur voyage". Chez Transavia, ce sont 50% de vols annulés. Toutes les compagnies aériennes indiquent que les passagers concernés par les annulations ont été contactés par SMS et par e-mail.

Cette grève est sans doute la première d'une longue série. Le syndicat a déjà déposé un préavis de grève du 28 au 30 septembre prochain. Le 29 septembre, les autres syndicats de la profession prévoient aussi de faire grève.

https://twitter.com/mmartinezrmc Maxime Martinez Journaliste RMC