RMC

"Je veux jouer un rôle dans la campagne présidentielle de 2022", assure Manuel Valls sur RMC

L'ancien Premier ministre assure qu'il ne sera pas candidat mais qu'il veut soutenir un candidat à la prochaine présidentielle.

C’est l’histoire d’un départ et peut-être d’un retour. Manuel Valls, invité des Grandes Gueules sur RMC, n’a pas caché sa volonté de de nouveau jouer un rôle dans le paysage politique français. Lui qui était parti en Espace pour tenter de devenir maire de Barcelone, revient en France aujourd’hui. 

Cependant il assure qu’il ne sera pas candidat en 2022 pour la présidentielle.

“Oui je veux jouer un rôle. Alors jouer un rôle, je ne serai pas candidat, mais je veux jouer un rôle parce que je veux une remobilisation républicaine, parce que j’ai peur pour l’avenir”, assure-t-il. 

"J'ai pris tous les coups"

Il affirme qu’il ne sait pas aux côtés de qui il sera même s’il assure avoir tourné la page du parti socialiste.

“Ce qui est sûr c’est que je voterai toujours au second tour contre celui qui peut battre Le Pen, et de réconcilier le pays avec lui-même et de reconstruire la réconciliation politique qui permette de réunir ce pays. C’est qui m’intéresse”, appuie l’ancien Premier ministre. 

Il est également revenu sur l’épisode qui a précipité son départ de la politique française à savoir la primaire de la gauche avant la présidentielle de 2017. Il avait été battu par Benoît Hamon pour représenter le parti. Cependant il avait refusé de le soutenir, apportant son soutien à Emmanuel Macron. 

>> A LIRE AUSSI - Comment Anne Hidalgo tente de se frayer un chemin vers la présidentielle 2022

“Je ne voulais pas d’un second tour Fillon-Le Pen, et je voyais le désastre dans lequel Benoît Hamon entraînait la gauche. J’aurais dû me taire, mais ce n’est pas moi. Et donc j’ai été la figure du traître. Parce que François Hollande ne s’est pas présenté, j’étais la figure du quinquennat, et j’ai pris tous les coups même si parfois je les ai cherchés", confie-t-il.

Guillaume Descours