RMC

"C'est le producteur qui gagne de l'argent": un fournisseur d'électricité se défend face à la grogne

Le président de la République Emmanuel Macron a annoncé, ce jeudi, que les fournisseurs d'énergie allaient devoir renégocier les contrats d'énergies avec leurs clients. Sauf que les fournisseurs disent avoir eux aussi besoin d'aide et mettent en cause les producteurs.

Qui sont ceux qui font les "profits excessifs", évoqués par Emmanuel Macron, ce jeudi face aux boulangers? Alors que les artisans font face à une hausse spectaculaire des prix de l'énergie, le président de la République a fustigé les profiteurs.

Il a ainsi demandé aux fournisseurs d'énergie de renégocier les contrats qu'ils ont passés avec leurs clients. Le problème, c'est que ces mêmes fournisseurs disent que l'augmentation des prix n'est pas de leur fait.

"Dans la chaîne de l’énergie, le fournisseur n'est pas celui qui gagne de l'argent. C'est le producteur, particulièrement en ce moment avec les prix qui ont été très élevés", affirme Julien Tchernia, co-fondateur d'ekWateur, invité d'"Apolline Matin" sur RMC ce vendredi.

"Ça fait longtemps que j'alerte"

Il tient à rappeler le rôle des fournisseurs. "L'incompréhension est forte. Nous, on est commerçants, on achète de l’énergie auprès d’un producteur. Si on nous demande de casser le contrat ou de baisser les prix de mon client, moi je suis très content, mais par contre, il faut que je puisse payer moi aussi mon producteur", explique-t-il.

Les fournisseurs pourraient être comparés à des stations-service. Comment peuvent-ils vendre moins chère de l'énergie qu'ils ont payée très chère? C'est ce qu'ils se demandent. "Ça ne viendrait à l’idée de personne d’aller demander ça à un pompiste", estime le co-fondateur d'ekWateur.

"On est très content que le gouvernement se rende compte du problème, car ça fait longtemps que j’alerte. Il faut trouver une solution et je suis ravi que le gouvernement m'aide à renégocier mon contrat avec les producteurs, mais ça n'est pas gagné", ajoute Julien Tchernia.

Des faillites chez les fournisseurs

Concrètement, "si on doit appliquer tout seul la renégociation annoncée par Emmanuel Macron, sans la répercuter, ekWateur perd 12 millions d'euros et on fait faillite".

"Cette année, une dizaine de mes confrères fournisseurs d’énergie ont fait faillite, et nous, chez ekWateur, on a perdu un tiers de la base client", précise-t-il, en assurant ne pas vouloir se plaindre.

"On a, nous, même sur les particuliers, une augmentation des difficultés de paiement. Dès le 1er décembre, 85% de mes clients particuliers en chèque énergie étaient en retard de paiement. C’est une catastrophe", s'inquiète Julien Tchernia.

Les fournisseurs doivent rencontrer le ministre de l'Économie et des Finances, Bruno Le Maire, ce vendredi. Julien Tchernia fonde beaucoup d'espoirs sur cette entrevue. "Nous aider à aller renégocier avec ceux qui produisent, ça serait avec grand plaisir et j’imagine que c’est ce qu’a en tête le gouvernement", conclut-il.

Astrid Bergere