RMC

"Je suis bloqué depuis six mois": son titre de séjour pas renouvelé, ce cuisinier ne peut plus travailler

Arrivé en France en 2014 à l'âge de 15 ans, Jean a obtenu un titre de séjour lors de sa formation. Et alors qu'il travaillait comme cuisinier, il a vu son titre de séjour ne pas être renouvelé en mai dernier. Malgré ses recours, il est désormais bloqué, ne pouvant plus travailler légalement.

Le projet de loi immigration est débattu depuis ce mardi à l'Assemblée nationale. Parmi les idées évoquées, un permis de séjour temporaire pour les étrangers travaillant dans des secteurs en tension. Ce titre serait réservé aux travailleurs sans-papiers déjà sur le territoire. Un vaste programme à l'heure où de nombreux secteurs sont confrontés à une pénurie de main d'œuvre.

Mais l'initiative ne convainc pas tout le monde. À commencer par la CFDT qui veut aller plus loin: "Régulariser les travailleurs sans-papiers déjà présents en France est absolument indispensable", juge Laurent Berger le secrétaire général du syndicat.

Car l'absence de papiers empêche de retrouver du travail. C'est ce qui est arrivé à Jean, qui habite en Gironde. Arrivé depuis le Mali en France sans papiers en 2014 à l'âge de 15 ans, il a pu bénéficier d'une formation en cuisine pendant 2 ans. Lors de son apprentissage, il obtient des papiers jusqu'à ses 18 ans où il obtient un titre de séjour.

"Je suis bloqué depuis six mois"

"Mais mon titre de séjour a expiré le 28 mai dernier. Je travaillais dans une école et quand mon titre a expiré, on m'a renvoyé", raconte-t-il ce mardi sur le plateau d'Estelle Midi. "J'avais déposé une demande de renouvellement à la préfecture deux mois avant. Je n'ai pas eu de réponse alors j'ai écrit des courriers et je me suis déplacé mais sans succès", ajoute Jean.

"Je suis bloqué depuis 6 mois", déplore-t-il sur RMC et RMC Story. "Mon ancien employeur m'a rappelé parce qu'il n'avait plus de cuisinier et il avait besoin de moi pour travailler. Aujourd'hui je travaille au noir, je n'ai pas le choix, je dois me nourrir et payer mon loyer", raconte le cuisinier.

La situation de Jean, formé en France et qui a cotisé plusieurs années avant de ne plus pouvoir travailler n'est pas un cas isolé. On recenserait en France entre 600 et 700.000 sans-papiers selon des chiffres cités par le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin en décembre 2021.

Guillaume Dussourt