RMC

Présidentielle: Castex presse les élus d'"apporter leurs parrainages" aux candidats

Le Premier ministre rappelle qu'accorder son parrainage à un candidat déclaré à la présidentielle n'est pas "synonyme de soutien politique".

Jean Castex a appelé mardi les élus à "apporter leurs parrainages" aux candidats à la présidentielle, en soulignant qu'une telle démarche "n'est pas automatiquement synonyme de soutien politique", alors que certains comme Marine Le Pen peinent à rassembler les 500 signatures.

Le Premier ministre a par ailleurs indiqué qu'il allait recevoir jeudi matin l'ensemble des associations d'élus locaux, ainsi que les présidents de l'Assemblée nationale et du Sénat afin "d'évoquer ensemble cette situation dans le respect de la liberté de chacun", "parce qu'il y a un sujet profondément démocratique".

Marine Le Pen, Eric Zemmour et Jean-Luc Mélenchon en difficulté

Le chef du gouvernement a rappelé que, sur environ 42.000 élus habilités à accorder leurs parrainages - notamment les maires, parlementaires, conseillers généraux et régionaux -, seuls 10.000 avaient donné leur signature à un candidat.

Jean Castex a par ailleurs indiqué "appuyer l'initiative" de François Bayrou de créer une "réserve de parrainages" pour les candidats jugés légitimes pour recueillir au moins 10% d'intentions de vote mais qui peinent à récolter les 500 paraphes, en l'espèce Marine Le Pen, Eric Zemmour et Jean-Luc Mélenchon.

>> A LIRE AUSSI - Présidentielle: Jean-Luc Mélenchon n'ira pas au Salon de l'agriculture

La rédaction avec AFP