RMC

Covid: le Pr Alain Fischer incite à la vaccination et rappelle l'importance des gestes barrières

Alors que les cas de Covid augmentent de façon importante, la vaccination ne suit pas: seuls 20 % des plus de 80 ans ont fait une dose de rappel. Alain Fischer, professeur d'immunologie, invité sur RMC ce mardi, a incité toutes les personnes fragiles à se rendre en pharmacie ou chez leur médecin, pour se faire à nouveau vacciner. Il a aussi rappelé l'importance des gestes barrières.

L'épidémie de Covid progresse à nouveau, à l'approche de Noël. Le taux d'incidence s'élevait, au 2 décembre, à 568,5.

"Je ne sais pas s'il faut parler de vague, mais ce qui est certain c’est que les cas ont été en croissance ces derniers jours, que le nombre d’hospitalisations se maintient à un niveau élevé et malheureusement le nombre de décès reste non-négligeable, de l’ordre de 70 par jour", affirme Alain Fischer, professeur d'immunologie et ancien "Monsieur Vaccin" du gouvernement, invité sur RMC, ce mardi.

Pour éviter davantage d'hospitalisations et de décès, il recommande fortement une dose de rappel pour les personnes les plus fragiles.

Un rappel trois à six mois après la dernière dose

"Tous les plus de 60 ans et les patients qui sont âgés de moins de 60 ans mais qui ont des maladies chroniques, par exemple, doivent recevoir un rappel. Pour les plus de 60 ans, le délai maximum par rapport à la dernière vaccination ou infection est de six mois et pour les plus fragiles, trois mois", explique-t-il.

D'ailleurs, tout le monde peut aller se faire vacciner s'il le souhaite. Il faut prendre contact avec une pharmacie ou son médecin traitant. Le Pr Alain Fischer rappelle que la vaccination est également fortement recommandée pour "les personnes de moins de 60 ans qui vivent à proximité ou qui travaillent avec des personnes fragiles".

Si le vaccin est une arme efficace contre le vaccin car il a pour but d'empêcher les formes graves, ça n'est pas le seul outil.

Les gestes barrières toujours aussi importants

"Il ne faut pas oublier les gestes barrières. Dès lors qu’on se retrouve avec un nombre important de personnes, dans les transports en commun ou dans des réunions, par exemple, le port du masque est plus que bienvenu. Il est hautement recommandé de mon point de vue, ainsi que de se laver les mains, aérer les locaux", poursuit-il.

Pour conclure, il rappelle que si les gens ont envie de penser à autre chose qu'au covid après avoir vécu de nombreuses contraintes, de son côté, "le virus ne se préoccupe pas de ça. Il mute, il varie, comme beaucoup de virus respiratoires. Il y a donc des rebonds de temps en temps et là, ça en est un".

AB