RMC

Violences conjugales: les médecins pourront signaler directement des victimes à la justice

INFORMATION RMC - Les médecins de la cité phocéenne auront désormais un lien direct avec la justice pour faciliter les signalements.

Le parquet de Marseille et l’ordre départemental des médecins des Bouches-du-Rhône vont signer un protocole ce mercredi après-midi. Un protocole pour permettre aux médecins de signaler directement à la justice les victimes de violences conjugales dont la vie est en danger, et ce, sans leur consentement.

Signaler les cas de femmes victimes de violence conjugale même sans leur accord reste encore difficile pour les médecins aujourd’hui comme l’explique Marie-Pierre Glaviano-Ceccaldi, vice-présidente du conseil de l’Ordre.

“Actuellement, le médecin de famille est dans un dilemme éthique, moral, déontologique. Ils soignent la victime, ils soignent l’auteur. Mais malgré tout, il est préoccupé parce que cette victime, sous l’emprise de l’auteur n’est pas en capacité d’apprécier ce danger. Là, il va devoir faire ou pas ce signalement”, explique-t-elle.

Pas que des violences physiques

Des violences qui ne sont pas forcément physiques au début et qui nécessitent parfois une grille de lecture qui sera fourni aux praticiens grâce à ce protocole comme l’explique la procureure de Marseille Dominique Laurens.

“Il y a bien évidemment les violences psychologiques qui peuvent révéler une situation de danger pour la vie immédiate sur la personne. Ca, c’est quelque chose dont les médecins doivent vraiment prendre conscience. La grille de lecture qu’on leur donne permet d’apprécier cette situation mettant en danger la personne”, assure-t-elle.

De leur côté, les associations de victimes de violence conjugale se félicitent de cette avancée.

Lionel Dian avec Guillaume Descours