RMC

Législatives 2022: dates, candidats, résultats... mode d’emploi de l'élection

Les Français sont appelés à voter pour élire leurs députés lors des élections législatives le 12 juin (1er tour) et 19 juin (2nd tour). 6.293 candidats sont en lice pour le premier tour, pour 577 sièges de députés. Mode d'emploi d'un scrutin important de la vie politique française.

Les dates du scrutin

Tous les cinq ans, un à deux mois après l'élection du président de la République, l'Assemblée nationale est renouvelée dans sa totalité. Les élections législatives 2022 auront lieu en métropole le dimanche 12 juin, pour le premier tour, et le dimanche 19 juin, pour le second tour.

Dans les territoires ultra-marins, le scrutin est prévu le samedi 11 juin, pour le premier tour, et le samedi 18 juin pour le second. Les Français de l'étranger et la Polynésie Français a déjà voté pour le premier tour, les 4 et 5 juin derniers, et voteront pour le second tour les 18 et 19 juin.

Les candidats

Dans les 577 circonscriptions électorales de ces élections législatives, 6.293 candidats sont en lice pour le premier tour du scrutin. C'est beaucoup moins que lors des précédentes élections législatives de 2017 où 7.882 candidats étaient en lice, et de 2012, où ils étaient 6.611 à se présenter pour une place au sein de l'hémicyle.

Pour être éligible au mandat de député, il faut avoir 18 ans révolus, disposer de la qualité d’électeur et ne pas être inéligibles. Il n’est en revanche pas nécessaire de figurer sur la liste électorale d’une des communes de la circonscription législative dans laquelle le candidat souhaite se présenter.

Parmi les candidats, quinze membres du gouvernement Borne se présentent dont la Première ministre dans la sixième circonscription du Calvados. Cinq candidats à l'élection présientielle sont aussi candidats: Marine Le Pen, Eric Zemmour, Fabien Roussel, Nicolas Dupont-Aignan et Nathalie Arthaud.

Les règles de la campagne officielle

La campagne électorale a débuté officiellement le 30 mai. Depuis cette date, une règle d'équité du temps de parole a été mise en place. Ainsi, les chaînes de télévision et les stations de radio décomptent les temps de parole des candidats et de leurs soutiens et accordent un temps de parole qui correspond à leur représentativité au sein du paysage politique national ou local. Les chaînes publiques diffusent aussi les clips de campagne des candidats.

Les panneaux d’affichage officiels sont mis en place devant les bureaux de vote, selon un ordre tiré au sort, avant l’envoi postal des professions de foi, sur lesquelles les Français pourront retrouver l’essentiel des programmes des candidats.

Le vendredi 10 avril à minuit, la campagne se termie officiellement: micros coupés, candidats interdits de s'exprimer. C'est la période de réserve. Aucun sondage ne peut non plus être diffusé dans cette période. Du 13 au 17 avril, la campagne de second tour se déroule selon les mêmes règles.

Les règles électorales

Il n'y a pas une élection législative mais 577 élections dans chacune des circonscriptions électorales en France. Elles se déroulent sous le système d'un scrutin uninominal majoritaire à deux tours sauf si un candidat recueille plus de 50 % des suffrages représentant au minimum 25 % des électeurs inscrits. Les deux premiers candidats arrivés en tête au premier tour sont qualifiés pour le second tour ou tous les candidats ayant obtenu 12,5 % des voix des électeurs inscrits.

Tous les Français âgés de plus de 18 ans et inscrits sur les listes électorales ont le droit de vote. L’inscription sur les listes électorales était possible jusqu’au 4 mai (en ligne) ou 6 mai (date de réception du document papier en mairie). Pour ces élection législatives, 48,7 millions de Français sont inscrits sur les listes électorales, soit 95% des Français en âge de voter.

Si vous ne pouvez pas vous déplacer jusqu'au bureau de vote aux dates prévues, il est possible de voter par procuration, en désignant un mandataire et en faisant la démarche via un service en ligne ou un formulaire, puis avec un dépôt dans un commissariat, une gendarmerie ou un consulat, jusqu’à la veille du scrutin.

Le contexte politique

Après une élection présidentielle qui a vu la première réélection d'un président sortant au suffrage universel direct hors cohabitation sous la cinquième République, celle d'Emmanuel Macron, et marquée sous le sceau de la guerre en Ukraine et d'une décrue de la crise du Covid-19, les élections législatives se déroulent dans un contexte de partition de la vie politique française entre trois blocs distincts: la gauche unie sous la bannière NUPES autour de son candidat à Matignon, Jean-Luc Mélenchon ; les différentes sensibilités du camps du président de la République, de LREM au MODEM, en passant par Horizons, réunies sous l'étiquette "Ensemble !" ; et le Rassemblent National mené par Marine Le Pen et Jordan Bardella.

A côté de ces trois blocs, sortis de l'élection présidentielle avec près de 73 % des voix au premier tour, les candidats "Reconquête !", le parti d'Eric Zemmour, Les Républicains et les différentes dissidences à gauche ou dans le parti présidentiel complètent le panorama du paysage politique français.

Les sondages

Depuis le second tour de l'élection présidentielle, les courbes entre les candidats NUPES et "Ensemble !" se sont rapprochées, voire inversées dans certaines enquêtes d'opinions. Au niveau national, les candidats "Ensemble !" (LREM, Modem,...) sont crédités de 27 % dans le dernier sondage Elabe pour BFMTV, juste devant ceux de la NUPES (26,5%), les candidats RN (19,5%) et LR (11%).

Dans la projection en sièges, "Ensemble !" récolterait 280 à 320 sièges et ne serait pas certaine d'obtenir une majorité absolue à l'Assemblée nationale (289 sièges). Derrière, les candidats NUPES récolteraient 165 à 190 sièges, ceux des Républicains 40 à 60 sièges et ceux du Rassemblement National de 25 à 50 sièges.

Autre chiffre important: seuls 48% des électeurs se disent certains d'aller voter, et 11% envisagent sérieusement de le faire. Des chiffres qui font craindre un très fort taux d'abstention, ce dimanche.

Les résultats

Les bureaux de vote ferment, pour l’essentiel, à 18 heures les 12 et 19 juin. Dans les grandes villes, une dérogation peut être accordée pour une fermeture à 19 heures ou 20 heures. A partir de 20 heures, et pas avant sous peine d’amende, les résultats des élections législatives sont annoncés par les médias, avec les estimations des instituts de sondage (Elabe pour BFMTV et RMC avec SFR). Après les remontées des bureaux de vote, le ministère de l'Intérieur communique les résultats officiels, partiellement dans la soirée puis dans la nuit, avant une officialisation le lundi.

RMC et BFMTV vous proposeront une soirée spéciale commune à l'occasion des deux tours de scrutin, de 19h45 à 21h, présentée par Apolline de Malherbe et Maxime Switek. Les émissions de RMC "Charles Matin", "Apolline Matin", "L'interview" et "Les Grandes Gueules" seront aussi en édition spéciale, le lundi matin, de 4h30 à 12h.

La prise de fonction des députés

Après l'élection des députés, le 19 juin 2022, la séance d'ouverture de la XVIème législature de l'Assemblée nationale sous la cinquième République aura lieu le mardi 28 juin. A cette occasion, le nouveau président de l'Assemblée Nationale, successeur de Richard Ferrand, sera élu par les 577 nouveaux entrants.

https://twitter.com/mmartinezrmc Maxime Martinez Journaliste RMC