RMC
Dossier

Electricité, gaz, pétrole... Vers une crise énergétique ?

Coupures, rationnements, black-out... La France et l'Europe dans son ensemble craignent une pénurie d'énergie. Le marché de l'électricité est plus tendu que jamais, et le gouvernement d'Elisabeth Borne a déjà prévenu que des rationnements et des coupures d'électricité étaient possibles. L'approvisionnement en gaz est fortement impacté par la guerre en Ukraine, et la baisse des livraisons de Russie conduit à une augmentation des prix et accentue encore plus l'inflation. La météo aura un rôle important comme le confirme EDF et Engie, une vague de froid conduirait à des tensions encore plus fortes. "On fera le maximum pour éviter la panne", a déclaré le PDG d'EDF, Jean-Bernard Lévy. Le réseau RTE prévoit des coupures en cas d'urgence pour l'hiver 2022, alors que pour les consommateurs, l'UE se dit prête à "une intervention d'urgence" pour limiter les factures des Européens qui risquent de s'envoler.

INFO RMC. La requête de la CGT pour faire annuler la réquisition du personnel du dépôt de Port-Jérôme-Gravenchon sera examiné ce jeudi à 14h30 par le tribunal administratif de Rouen.

Producteurs, industriels et grande distribution appellent à l'aide face à la hausse des prix de l'énergie (photo d'illustration).

Prix de l'énergie: Christiane Lambert craint "des conséquences énormes sur la production agricole"

Si les prix de l'énergie vont peu augmenter pour les particuliers grâce au bouclier tarifaire, la situation est différente pour l'agriculture. Jeudi, les représentants des exploitations, des industriels et de la grande distribution ont signé un communiqué commun pour alerter. Christiane Lambert, présidente de la FNSEA et invitée de "Charles Matin" ce vendredi sur RMC, affirme que certaines factures ont été multipliées par cinq, huit et même dix pour certains.

Les exploitations agricoles se trouvent en difficulté face à l'augmentation des prix de l'énergie (photo d'illustration).

Agriculture: un appel à "un quoi qu'il en coûte énergétique" pour sauver les exploitations

La situation est insoutenable dans les exploitations agricoles. L'augmentation du prix de l'électricité s'ajoute aux nombreuses difficultés déjà existantes. Certains contrats ont même été rompus unilatéralement, comme dans la coopérative Biocer, qui compte 280 exploitations. Nathalie Goulet, sénatrice de l'Orne (Union centriste), appelle à un "quoi qu'il en coûte énergétique" pour l'agriculture, ce lundi dans "Apolline Matin" sur RMC et RMC Story.